Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

Chargement...

lundi 16 janvier 2017

QUIMPERLE (29) - Eglise romane Sainte-Croix (Extérieur)

La ville de Quimperlé conserve un patrimoine médiéval digne d'intérêt dont
le monument majeur reste l'église Sainte-Croix malgré sa reconstruction partielle.

Malgré l’effondrement de son clocher en 1862, qui entraîna la destruction d'une partie
de l'édifice (la coupole notamment), l'ancienne abbatiale a gardé une grande partie
de son architecture romane complétée par les éléments néo-romans de
l'architecte Joseph Bigot, qui respecta le style architectural de l'église.

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Le clocher néo-roman reconstruit par Bigot en respectant l'architecture du XIIe siècle
QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

Fondée en 1029 par Saint Gunthiern après une donation faite par Alain Canhiart, comte
de Cornouaille, l'ancienne abbatiale Sainte-Croix de Quimperlé devient une des plus
puissantes abbayes de Bretagne dont une vingtaine de prieurés dépendent.

Sa nef de plan centré inspirée du Saint-Sépulcre de Jérusalem
est un exemple quasi-unique en Bretagne.

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
La rotonde avec une abside semi-circulaire greffée dessus
QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

Les comtes de Cornouaille, devenus comtes de Nantes en 1054 et ducs de Bretagne en 1066,
ont favorisé l'abbaye en lui octroyant de nombreux biens établis de Nantes à Locronan.

L'église abbatiale est devenue leur lieu de nécropole familiale.

Guérech II et Benoît, cadets de la famille comtale, se sont succédés à la tête de cette abbaye
 jusqu'en 1114. Sous leur abbatiat et sous celui des abbés successifs, l'abbaye Sainte-Croix
devient la quatrième plus importante de Bretagne au milieu du XIIe siècle.

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
A côté de l'abside semi-circulaire figure un portail en plein cintre restitué surmonté
d'une arcature composée de fines colonnettes maçonnées à chapiteaux figurés
QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

Dans les années 1124-1128, le moine Gourheden établit le cartulaire de Quimperlé, alors même
qu'un différend oppose l'abbaye à celle de Redon à propos de la possession de l'île de Belle-Île.

 Peu à peu l'abbaye prend de l'importance jusqu'en 1665, date à laquelle les Mauristes la réforment.

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Arcature à colonnettes surmontées d'arceaux en plein cintre et chapiteaux à têtes d'animaux
QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Chapiteaux latéraux du portail en plein cintre dont les corbeilles sont garnies d'entrelacs,
de volutes, fleurs de lys, de roues, de galons...
QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

L'abbatiale a ainsi été reconstruite au XIIe siècle et son cloître réédifié au XVIIe siècle.

Après l'effondrement de la coupole centrale, en 1862, Joseph Bigot reconstruit en partie l'abbatiale
en réutilisant une bonne partie des matériaux et notamment un bon nombre
d'éléments sculptés comme les chapiteaux, les corniches...

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Chapelle rectangulaire s'achevant en demi-cercle, accolée à la rotonde.
Elle est décorée de colonnes engagées et maçonnées alternant, sur les parties hautes,
avec des baies en plein cintre et des arcatures ornées
QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Chapelle rectangulaire - Baies en plein cintre
QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Chapelle rectangulaire - Arcatures associant des arceaux et des chapiteaux géométriques
QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

Les bases des colonnes de la chapelle rectangulaire reprennent les entrelacs, décors de vannerie
si commun durant l'époque romane.

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)

Des ouvertures en plein cintre ébrasées romanes situées en bas de la chapelle rectangulaire
permettent d'éclairer la crypte où sont conservés deux tombeaux d'abbés.

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Base de colonne à astragale et volutes

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Chapiteau aux lions affrontés

QUIMPERLE (29) - Eglise Sainte-Croix (Extérieur)
Chapiteau aux volutes et fleurs

Un prochain article vous présentera l'intérieur de cette ancienne abbatiale romane !
____________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2017 © Tous droits réservés

mercredi 11 janvier 2017

AGEN (47) - Musée des Beaux Arts : Chapiteaux du cloître Saint-Caprais

Parmi les collections médiévales du Musée des Beaux Arts d'Agen, une série de chapiteaux romans
et gothiques, provenant de l'ancien cloître de la cathédrale Saint-Caprais, mérite d'être admirée.

Les corbeilles sont ainsi ornées d'animaux fantastiques, de personnages nus, de volutes d'où
émerge une tête animale, d'un démon soufflant dans deux cors....

AGEN () - Musée des Beaux Arts : Chapiteaux romans du cloître Saint-Caprais
Chapiteau roman à volutes et tête animale

AGEN () - Musée des Beaux Arts : Chapiteaux romans du cloître Saint-Caprais
Chapiteau roman à tête de démon corné soufflant dans deux cors

AGEN () - Musée des Beaux Arts : Chapiteaux romans du cloître Saint-Caprais
 Chapiteau roman à deux animaux fantastiques

AGEN () - Musée des Beaux Arts : Chapiteaux romans du cloître Saint-Caprais
 Chapiteau roman à personnage nu à quatre pattes

 Chapiteau roman d'un personnage central assaillis par des griffons "mutilés"

AGEN () - Musée des Beaux Arts : Chapiteaux romans du cloître Saint-Caprais
 Chapiteau gothique orné d'un blason armorié tenu par des anges
____________________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2017 © Tous droits réservés

mardi 10 janvier 2017

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire aux armes de Jean Sans Peur

Le Musée des Beaux de Dijon recèle des éléments sculptés provenant de l'ancienne chartreuse de
Champmol, dont le dossier de chaire en bois aux armes de Jean Sans Peur, daté de l'extrême
fin du XIVe ou du tout début du XVe siècle, figure en bonne place.

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

Œuvre de Jean de Liège, artiste ayant travaillé entre 1381 et 1403, ce dossier de chaire
affiche donc les armoiries de Jean Sans Peur, lorsqu'il était comte de Nevers.

Les chaires du chœur de la chartreuse de Champmol on été mises en place en 1401.

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

L'écu sur lequel se trouvent les armoiries (mi-partie de France et de Bourgogne et au centre
le lion de Flandres) est présenté par deux anges.

En terme héraldique, voilà le descriptif du blason de Jean Sans Peur :

Écartelé de :1 et 4 - Touraine ("d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure componée d'argent
et de gueules"), 2 et 3 - Bourgogne ("bandé d'or et d'azur, à la bordure de gueules")
sur le tout Flandre ("d'or, au lion de sable, armé et lampassé de gueules")

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

Le pourtour de la partie supérieure de la chaire est orné d'une arcature
à arceaux trilobés et fleuronnés.

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

Sous les armoiries de Jean Sans Peur, deux autres autres blasons sont figurés :
- celui de la comté de Bourgogne ("Sur champ d'azur semé de billettes d'or sans nombre,
un lion d'or rampant, armé et lampassé de gueules") en 5 exemplaires
- celui du comté de Rethel ("de gueules à deux râteaux d'or") en 4 exemplaires.

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

Autour des blasons de la Comté de Bourgogne et de Rethel, Jean de Liège a sculpté
des anges musiciens aux ailes déployées qui jouent de l'unicorde,
de la flûte à bec, de la vielle et de la viole.

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

DIJON (21) - Musée des Beaux Arts : Dossier de Chaire de Jean Sans Peur

____________________
 

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2017 © Tous droits réservés