Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

mardi 25 juillet 2017

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

La ville d'Avallon offre aux touristes un patrimoine d'exception dont l'un des
monuments phares est sans conteste la collégiale Saint-Lazare.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)
AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

La collégiale actuelle a succédé à un premier sanctuaire datant du VIIIe siècle et qui
a été ravagé par les Sarrazins vers 731.

Au Xe siècle, un nouvel édifice religieux, dédié à Notre-Dame, fut élevé au cœur de la cité
en même que la construction du premier château ducal.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Vers l'an 1000, l'église accueillit les reliques de Saint-Lazare et fut alors placée
sous le double vocable de Notre-Dame et de Saint-Lazare.

En 1077, le duc Hugues 1er  fit don de l'édifice à l'Ordre de Cluny ; la reconstruction
de l'église fut alors ordonnée.

En 1110, le pape Pascal II vint à Avallon bénir le nouveau sanctuaire clunisien.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

En 1120, l'édifice fut confié aux bons soins de l'évêque d'Autun, Etienne 1er de Baugé (112-1139).

Vers 1130, la nef fut achevée ; et vers 1150-1160, la façade avec ses portails terminée.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

En 1146, l'église perdit le vocable Notre-Dame, ne conservant que celui de Saint-Lazare.

La collégiale vit affluer les pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle,
attirés par les reliques de Saint Lazare. Elle vit également affluer les dons.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

En 1633, un incendie ravagea l'édifice et le clocher, en tombant, détruisit le portail nord de la façade.

Après la Révolution, l’église devient paroissiale et fut classée Monument Historique en 1840.

Quand l’architecte Eugène Viollet-le-Duc séjourna dans l’Avallonnais en 1840 afin de
restaurer la Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay, il vint à Avallon
pour admirer sa collégiale et écrire à son sujet :
« Le portail de l’église de Saint-Lazare d’Avallon, qui est un des exemples les plus remarquables
de l’architecture fleurie du xiie siècle, possède des colonnettes à pans, torses, taillées avec
une rare perfection dans un seul morceau de pierre. L’imagination des derniers architectes
romans va très-loin dans l’ornementation des colonnettes, et jusqu’à leur donner l’apparence
d’un corps élastique, flexible. Sur les ébraiements de cette même porte de Saint-Lazare
d’Avallon, nous voyons un fût de colonnette torse qui présente un réseau de cordelettes. » 

L’édifice fu restauré vers 1859 par l’architecte Baudoin.

En 2001, une petite crypte d'origine carolingienne a été découverte sous le chœur de la collégiale.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Commencée dans la seconde moitié du XIe siècle, la collégiale d'Avallon est bâtie en pente ;
en effet, entre la façade et le chœur, un dénivelé de 3 m peut-être constaté.

Avant de pénétrer dans l'édifice, intéressons-nous à la façade occidentale, partie achevé
dans les années 1150-1160. Elle conserve deux portails romans finement sculpté.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Le tympan du portail nord affiche les Rois Mages devant Hérode et le linteau, la Résurrection
et la descente aux limbes de Saint-Lazare.

Les voussures sont ornées de motifs végétaux (fleurs, feuilles, entrelacs...)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Les piédroits soutenant les colonnes du portail sud montrent d’autres décors végétaux et huit chapiteaux sculptés de scènes variées : Salomé dansant, la Chaste Suzanne, une licorne,
des sirènes, des lions, un centaure, un montreur d’ours, un cavalier et un combat.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

L'archivolte du portail sud est soutenu par des colonnes à chapiteaux corinthiens ;
deux d'entre-elles sont torses.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Le portail central, le plus grand, a perdu son linteau et son tympan, détruits mais qui affichaient
jadis le repas de Béthanie où figurait Lazare pour le premier ; et le Christ en gloire entouré
des symboles des quatre évangélistes (le Tétramorphe) pour le second.
 
Des anges, les 24 vieillards de l'Apocalypse, les travaux des mois et signes du zodiaque ornent
aussi partiellement les cordons des voussures.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Sur les piédroits se trouvaient des statues-colonnes de prophètes dont une seule subsiste.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

L'archivolte du portail central est soutenue par trois colonnes à chapiteaux végétaux
placées de chaque côté de l'entrée.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Des guirlandes de roses, des arums, des giroflées, des pâquerettes, des fleurs à huit pétales,
des fruits, des hélices et des feuillages ornent les voussures du portail central.

On devine aussi les signes du zodiaque, les anges et les vieillards de l'Apocalypse.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

La collégiale d'Avallon présente un vaisseau composé d'une nef centrale accostée
de deux bas-côtés, tous sont voûtés d'arêtes.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

La nef présente une élévation à deux niveaux : des piles cruciformes à colonnes engagées
soutiennent les arcades en arcs semi-brisés et le mur au-dessus pourvus de fenêtres.

L'architecte s'est sans doute inspiré de la nef de la basilique de Vézelay pour édifier celle d'Avallon.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)
Bas-côté nord

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Le choeur de la collégiale d'Avallon est voûté en cul-de-four et décoré
d'une peinture plus récente !

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

Les chapiteaux et les tailloirs sont ornés de feuillage.

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

AVALLON (89) - Collégiale Saint-Lazare (Xe-XIIe siècles)

 ______________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2017 © Tous droits réservés

jeudi 13 juillet 2017

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

Appartenant à la liste des plus beaux villages de France, Ansouis possède notamment
une église romane fortifiée accolée au château seigneurial.

La paroisse d'Ansouis est mentionnée dès 1092 comme relevant du chapitre
cathédral d'Aix-en-Provence. Mais le sanctuaire actuel semble avoir
remplacé celui du XIe siècle, à la fin du XIIe ou au, début du XIIIe siècle.

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

Le mur sud de l'église a été fortifié par l'ajout d'un parapet crénelé et le percement
d'archères au XIIIe siècle.

Du XVIe au XVIIIe siècles, les procès verbaux des visites pastorales successives
notent que l'église a fait l'objet de réparations avec notamment une toiture en lauzes.et

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

L'accès l'intérieur de l'édifice se fait par un escalier semi-circulaire à dix gradins.

En haut des marches, un portail en plein cintre à colonnes soutenant trois
voussures accueille le visiteur ; aucun tympan roman ne fut prévu.

En plus des meurtrières se répartissant tout le long du mur sud, trois ouvertures
en plein cintre ébrasées romanes assurent l'éclairage intérieur de l'édifice.

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

A l'intérieur, l'église se compose d'une nef à trois travées séparées par des arcs doubleaux.

Le voûtement est en berceau semi-brisé.

Bien que l'édifice soit sombre lorsqu'on y pénètre, un œil avisé remarquera les
 marques de tâcherons réparties sur les murs.

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

Les peintures murales partiellement conservées sont bien plus tardives, du XVIe siècle.

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

Au dessus des arcs formerets en arc semi-brisé, un cordon est orné de motifs géométriques
et végétaux et les culots affichent des têtes humaines et animales.

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin

ANSOUIS (84) - Eglise romane fortifée Saint-Martin
Bénitier médiéval octogonal à droite de l'entrée
 ___________________
. Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2017 © Tous droits réservés