Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

lundi 7 septembre 2015

SEMUR-EN-AUXOIS (89) - Château-fort et fortifications

Semur-en-Auxois conserve, en dehors sa collégiale et de ses demeures médiévales,
les restes forts imposants de l'ancien château ducal et une partie de ses remparts.


Dès le Xe siècle, une fortification défendait l’extrémité du roc, entouré, sur trois côtés par l'Armançon.

Au XIIIe siècle, le bourg jouxtant le château-fort, agrandi à la fin du XIIe siècle et au début
du XIIIe siècle, est entouré de remparts munis de tours rondes à archères.


Le château de forme trapézoïdale, avec ses quatre tours rondes, occupe la partie la plus resserrée
du plateau. Son architecture s'inspire largement de celle mise en place par le roi de France,
Philippe II Auguste (1180-1223). En effet, durant son règne, le monarque fit
édifier un ensemble de forteresse ayant toutes la même morphologie;
on parle alors d'architecture philippienne !

Le duc de Bourgogne, apparenté à la famille de France, s'est probablement inspiré
des réalisations de son noble cousin, en faisant construire son château
de Semur-en-Auxois, appelé alors le Donjon.


En 1354, les murs du château furent réparés sur ordres de Jean de Noyers, gouverneur de Bourgogne.

En 1358, des hourds furent ajoutés en haut des tours par Étienne de Musigny, lieutenant
du gouverneur de Bourgogne.


Composé de quatre tours imposantes, le château de Semur-en-Auxois affiche la puissante
Tour de l'Orle d'Or (anciennement Tour Lourdeault) avec ses 42 m de haut, 15 m de diamètre
et ses murs épais de 5 m à la base et de 2,15 m au sommet. Cette tour-maîtresse
présente une lézarde, correspondant au démantèlement des remparts en 1602.

Derrière la Tour de l'Orle d'Or, se trouve la Tour de la Prison, appelée ainsi depuis 1860 ;
auparavant, elle se dénommait la Tour du Pin. Accolé à cette tour reste un morceau de
courtine ayant servi de corps de logis aux gardes.



Tour de l'Orle d'Or


La troisième tour, appelée Tour de la Géhenne ou du Pordeault servait de grenier
à sel du bailliage d'Auxois.

Tour de la Gehenne ou Tour Pordeau



Derrière le théâtre se trouve la tour Margot. Ancien grenier à sel du bailliage d'Auxois,
elle servit également d'entrepôt pour l'artillerie du Donjon.

Cette tour est actuellement utilisée comme magasin à décors pour le théâtre.



L'ensemble des tours était relié par des courtines crénelées dont une grosse partie a été
détruite et remplacée par des habitations modernes.

Devenus capitale du bailliage d'Auxois, Semur-en-auxois et son château furent utilisés
comme lieu de détention et de stockage (grenier, magasin d'artillerie...)





Tour de la Prison


De l'enceinte urbaine de 1372, reprise et renforcée en 1417 et formée à l'origine de 18 tours
et de 5 portes, ne subsiste qu'une partie restreinte.

On peut ainsi découvrir une partie des remparts dans le prolongement de la Tour de l'Orle d'Or
ainsi que la Porte de Sauvigny, précédée d'une barbacane, et la Porte de la Vierge.


Portion de rempart avec ses tours en partie arasées

Porte de la Vierge

Porte Sauvigny qui jadis comportait une herse et un pont-levis

  Barbacane, en avant de la Porte Sauvigny avec ses mâchicoulis sur corbeaux
____________________


Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2015 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire