Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

mardi 31 mai 2016

CHÂTENOIS (67) - Tour des Sorcières et Remparts médiévaux (XIIIe-XVe siècles)

A deux pas des châteaux du Haut-Koenigsbourg et de l'Ortenbourg, le village de Châtenois
a su valoriser ses remparts encore partiellement conservé avec notamment
la belle Tour-porte des Sorcières (XVe siècle).

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

Autour de l'église, au clocher restauré, subsiste les vestiges d'une double enceinte ovoïde
dont les murs sont préservés sur 2 ou 3 mètres de hauteur et 2 mètres d'épaisseur.

La première date des années 1200-1250 et la seconde du début du XVe siècle.

Ces remparts renfermaient un cimetière remontant au XIe siècle.

Vue aérienne de la double enceinte (photo de la mairie de Châtenois) avec l'église
paroissiale dont le clocher remonte au XIIe siècle

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

En 1112, le village était dénommé Villa Castineto.

 
En 1138, les seigneurs Von Kestenholtz régnaient sur Châtenois,
alors appelé Castineto.

En 1298, la forteresse de Châtenois relevait des évêques de Strasbourg.


En 1410, endetté, l'évêque de Strasbourg se dessaisit du village de Châtenois
en faveur du Grand Chapitre de la cathédrale, en conservant néanmoins
la forteresse renforcée alors par la Tour des Sorcières.

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux
La Tour des Sorcières depuis le jardin médiéval

En 1444 et 1445, le village et le château épiscopal furent occupés par les Armagnacs.

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

La Tour des Sorcières, édifiée en 1402, demeure l'élément défensif le mieux préservé
des fortifications avec sa port en ogive, ses puissants contreforts à pierres
à bossage ; la partie supérieure est à colombage.

A droite de la tour, subsistent une partie du couronnement des
murs avec ses créneaux et merlons soutenus par une arcature à arceaux.

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

 La Tour des Sorcières étaient jadis défendue par une barbacane.

CHÂTENOIS (67) - Tour des Sorcières et Remparts médiévaux

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux
Tour des Sorcières, vue de l'intérieur
CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux
 Portions des remparts conservés
CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux

CHÂTENOIS (67) - Tour des Sorcières et Remparts médiévaux
 Portion du rempart extérieur et vue sur le château de l'Ortenbourg

CHÂTENOIS (67) - Tour des Sorcières et Remparts médiévaux
L'une des tours d'angle semi-circulaires de la première enceinte

CHÂTENOIS (67) - Tour des Sorcières et Remparts médiévaux
Portion du rempart intérieur avec ouverture ogivale

CHÂTENOIS (67) - Remparts médiévaux
______________________
-
Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2016 © Tous droits réservés

dimanche 29 mai 2016

MONTCLUS (30) - Village médiéval

Riches en petites communes de caractères, le Gard dispose aussi de quelques villages
classées parmi les plus beaux de France ; Montclus appartient à cette liste prestigieuse !

MONTCLUS (30) - Village médiéval

Depuis les vignes plantées en contrebas du village on a une vue sur l'ensemble des constructions
avec notamment le donjon de l'ancien château et une portion des remparts à droite 
et le clocher de l'église reconstruite plus tardivement.

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

La Cèze coule en contrebas du village pour le bonheur des visiteurs désireux de se rafraîchir
après la découverte des trésors architecturaux de Montclus.

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

Une partie des remparts enserrant Montclus depuis le XIIe siècle a été conservée.

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval




MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

De l'ancien château médiéval, un puissant donjon de forme rectangulaire et aux vestiges
de mâchicoulis a été préservé. Il présente également un parement régulier constitué
de pierres à bossage, fort utiles pour repousser les projectiles.


MONTCLUS (30) - Village médiéval

Dénommé "Castrum Montecluso", dans un document d'archives de 1275, le château était bâti
sur une colline entourée de montagnes ; ce qui lui a valu son nom.

En 1376, le "Castrum Montis Clusis" est mentionné dans le cartulaire de la seigneurie d'Alais.

MONTCLUS (30) - Village médiéval


Le visiteur qui se presse à Montclus pénètre dans le village par une porte dont la herse a été restituée.

MONTCLUS (30) - Village médiéval

Passée la porte, on découvre des ruelles associées à des passages couverts. 

Malgré les remaniements postérieurs, le village a gardé son ambiance médiévale.

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval



MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval



MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

MONTCLUS (30) - Village médiéval

______________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2016 © Tous droits réservés

mercredi 25 mai 2016

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge en majesté (XIIIe siècle)

Le Musée d'Art Sacré de Dijon conserve dans l'église abbatiale des Bernardines
 de belles Vierges à l'Enfant dont celle de l'église Saint-Christophe de Viévy.

 Cette Vierge en majesté, en bois partiellement polychrome, est encore teintée
des codes de l'art roman, en raison de sa posture.

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge en majesté (XIIIe siècle)

Cette œuvre élancée du XIIIe siècle figure la Vierge couronnée assise sur son trône, tenant
l'Enfant Jésus sur ses genoux et le maintenant avec ses mains "très" grandes.

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge en majesté (XIIIe siècle)

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge en majesté (XIIIe siècle)

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge en majesté (XIIIe siècle)

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge en majesté (XIIIe siècle)
L'Enfant Jésus, qui a perdu son bras droit, tient dans sa main gauche une sphère ;
sa avant-bras droit devait être levé avec l'index et le majeur dressés
en signe de bénédiction.  
______________________


Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2016 © Tous droits réservés